Concept          Voir les annonces          Ecrire une annonce
Accueil
Je Partage
Mon Jardin
conseils


retour au menuRetour à la liste des conseils

Conseils aux jardiniers !

Vous êtes prêts à vous lancer dans la folle histoire du jardinage au naturel ? Voici quelques petits conseils avant de vous retrousser les manches et de chausser vos plus belles paires de bottes !

Au fil de mes rencontres autour des potagers, j’ai remarqué que souvent, mêmes les jardiniers de la meilleure composition sont souvent découragés : « ben comment tu veux que ça pousse avec cette terre là, cette exposition-ci, et puis il y a trop de pluie, pas assez de soleil », ou l’inverse…
Enfin bref : rien ne va ! Et si on faisait avec ?

Tout d’abord, rassurez-vous : la nature ayant une saine horreur du vide, sous nos latitudes, il y a forcément des végétaux adaptés à l’ensemble des caractéristiques de votre terrain !

De plus : il est parfaitement possible d’améliorer votre nature de sol au fur et à mesure des saisons en adoptant les bonnes pratiques de paillage et d’amendement.
Par ailleurs : Vous avez à votre disposition, des tas de petites combines pour créer des microclimats spécifiques au développement de certaines variétés : la plantation de haies, la mise en place de petits murets ... Le biotope de votre terrain n’est pas fixé ad vitam aeternam, les actions que vous allez entreprendre changeront les données de base, en douceur, jusqu’au retour à un nouvel équilibre.
terre sèche
Dans les 1ers temps : ne soyez pas trop prétentieux ! On n’aboutit pas a l’autoproduction du jour au lendemain. Il faut que votre terrain et vous appreniez à vous connaitre !
La première chose à faire, c’est d’observer ! Ne partez pas bille en tête ! Tout d’abord : une analyse des conditions climatiques (vents dominants, pluviométrie, etc.), ensuite, une analyse topographique (les creux et bosses du jardin), les analyses de terre et bien sur réfléchir à l’approvisionnement en eau...

Une fois que vous avez pris connaissance des contraintes et des atouts de votre terrain : fixez vous des objectifs raisonnables. Regardez ce que les maraichers bios autour de chez vous proposent comme bons fruits et légumes et à quel prix. Vous choisirez les 1eres variétés à planter en fonction de ce qui vous semble manquer ou trop cher.Au fur et à mesure vous introduirez d’autres variétés dans vos productions.

De même : il ne faut pas partir sur une surface démesurée : on commence par petit, mais beau (c’est tellement plus gratifiant qu’un grand espace systématiquement non fini !)
Là encore, les extensions se feront tranquillement.

Le mot d’ordre dans le jardinage, c’est le PLAISIR ! Le plaisir d’être dehors, de travailler sa terre ; Le plaisir de voir les plantes se développer, fleurir ; Le plaisir d’admirer le spectacle des insectes qui dansent autour des fleurs, de se reconnecter aux cycles de la nature ; Le plaisir de produire de beaux fruits et légumes sains ; Le plaisir de la découverte…


Si vous avez « hérité » d’un jardin déjà entretenu, avec une « histoire avant vous » :
Rapprochez vous des anciens du village : ils sont une source de données sur l’évolution et la vie de votre terrain : terrassement, remaniement, application ou non de produits chimiques, ancienne cour, puits condamnés…Etc. Toutes ces informations sont primordiales pour comprendre et connaitre votre nouveau domaine. Par ailleurs, il est vivement conseillé de laisser le temps aux végétaux déjà sur place de se présenter : donc on ne sort pas directement la débroussailleuse ou autre ! Il est bon d’observer et de découvrir les essences dans son jardin au moins sur 4 saisons. Cela vous évitera de ratiboiser tel ou tel arbuste, d’anéantir certaine annuelle…Et au final d’en racheter quelques années après !


Partagez


Le jardinage est une de ces activités où il est aussi important d’en parler que de le faire ! Chacun a ses trucs et astuces, ses doutes et ses questions : les foires et salons sont d’excellents lieux d’échanges avec des gens passionnés. Alors n’hésitez pas : questionnez, échangez, informez dès que l’occasion s’y prête !
De même, il existe en France un peu partout sur le territoire, des bourses aux plantes, ou autre lieu d’échange. Un jardin ne doit pas être un trou sans fond ou toutes nos petites économies filent comme l’eau dans un caniveau ! Non : le jardin doit être une source de richesse ! Greffez-vous sur des réseaux d’échanges de plants, ou autre (rapprochez vous d’associations écolos du coin ou dans les épiceries bio : vous trouverez rapidement ce type d’infos).

Investissez dans du bon matériel, adapté à vos valeur



Nul besoin de se jeter sur le 1er motoculteur qui passe si vous n’êtes pas adepte de la torture des sols… Faite l’inventaire du matériel indispensable à vos projets, tout en évitant le plus possible le « surinvestissement ». Il existe parfois des associations de partage de matériel (beaucoup pour les broyeurs a végétaux), ou sinon, regarder les équipements que vous pouvez louer.
D’une manière générale, la grelinette, le croc, une bonne brouette, des sécateurs et autres outils de coupe bien entretenus, pelle bèche, pelle, ganterie, seau, arrosoir, pulvérisateur, quelques conteneurs poubelles avec couvercle (pour les purins) sont les incontournables.

Dorénavant munis de ces quelques conseils et de vos outils, vous êtes prêt à vous lancer dans une merveilleuse relation avec « votre » nature !



retour au menuRetour à la liste des conseils




JePartageMonbureau.fr  JePartageMonGarage.fr  JePartageMonJardin.fr  untoitpourlesabeilles.fr
DesFleursDanslaVallee.fr  recuperation-essaim-abeilles.com  Contact webmaster  Mentions légales